Bonne fête de Ste Cécile

Pendant ce temps de confinement, les prêtres et l’ensemble des responsables des communautés paroissiales de l’Amandinois vous proposent une prière quotidienne : chaque jour, une prière, un texte, un chant… Pour nous unir tous solidement dans l’Espérance !

Ste Cecile +
N’hésitez pas à diffuser autour de vous !

D'OU VIENT LA TRADITION DE FETER STE CECILE ?

 

De nombreuses sociétés musicales, comme les harmonies (ou comme d'autres formations, par exemple les chorales ou des ensembles vocaux ou instrumentaux), fêtent chaque année le dimanche le plus proche du 22 novembre en animant musicalement une messe dans une église catholique de leur commune. Avant la Révolution, les religieuses musiciennes (organistes notamment) choisissaient souvent Cécile comme nom en religion (Sœur Cécile, sœur Sainte-Cécile).

 

QUI ÉTAIT SAINTE CÉCILE ?

La bienheureuse Cécile était une noble romaine, née dans une famille chrétienne de sénateurs au IIème siècle après Jésus-Christ. Mais ce n’est qu’au XIVème siècle qu’un orgue a fait son apparition comme symbole iconographique aujourd’hui familier de cette sainte, et ce n’est pas avant la fin du XVIème siècle – lorsque sa ville natale a fondé une académie de musique qui porte son nom – que les célébrations de sainte Cécile sont devenues essentiellement musicales.

POURQUOI CÉCILE A-T-ELLE ÉTÉ CANONISÉE ?

A partir du IVème siècle, Cécile a été surtout honorée comme une sainte femme pour avoir porté une haire sous sa robe de mariée et dit à son mari qu’elle était fiancée à un ange (demandant à en voir la preuve, il a été comblé de roses et de lys par le corps céleste qui l’avait visité). Cécile a été martyrisée entre l’an 176 et l’an 230 après Jésus-Christ, soit sous l’empereur Alexandre Sévère, soit sous l’empereur Marc Aurèle – personne ne semble encore sûr du règne sous lequel elle est morte.

Une chose est pourtant certaine: sa mort a été particulièrement affreuse. Cécile a été enfermée dans un bain surchauffé où elle devait perdre la vie. Après l’échec de cette tentative, puis de trois autres, visant à la décapiter, Cécile a prêché et chanté pendant trois jours jusqu’à ce que, selon les paroles du Conte de la Seconde Nonne de Chaucer, « à moitié morte et le cou tranché, elle y a péri ».

LA PATRONNE DES MUSICIENS

C’est le chant, bien sûr, qui est à l’origine de sa béatification et de sa canonisation: à ses noces déjà, Cécile chantait à Dieu seul en son cœur pendant que les musiciens jouaient.

DÉVELOPPEMENT DU CULTE DE SAINTE CÉCILE

Quelles qu'en soient les subtilités de cette histoire pieuse, le culte de Sainte Cécile s’est rapidement développé: on trouve ses reliques à la fois dans l’église qui lui est dédiée dans le quartier du Trastevere, à Rome, et dans la cathédrale du XIème siècle tapissée de mosaïques, à Torcello. Et, après la fondation de l’Académie Sainte-Cécile de Rome en 1594, des célébrations annuelles se sont déroulées dans toute l’Italie, en France et en Angleterre, en la date du 22 novembre, jour dédié à la fête de Sainte Cécile.

OEUVRES GRAPHIQUES

Comme vierge martyre et comme patronne des musiciens, sainte Cécile a beaucoup inspiré les peintres, les dessinateurs et les graveurs, dès le XVe siècle et jusqu'au XIXe siècle. Raphaël, Le Dominiquin ou encore Carlo Dolci lui ont consacré des tableaux. On trouve dans Mirimonde 1974 une riche anthologie de dessins, peintures et gravures, qui peut être enrichie avec l'étude de Nico Staiti de 2002. Certaines de ces œuvres (tel le célèbre tableau de Raphaël) ont même fait l'objet d'études approfondies sur les plans historique, esthétique ou symbolique.

OEUVRES MUSICALES

En tant que patronne des musiciens, c'est naturellement sous ses auspices que se placent beaucoup de confréries musicales, de puys de musique ou d'académies, de l'Ancien Régime à nos jours. Du XVIe au XVIIIe siècle, de nombreux musiciens composent des motets pour l'office de sa fête.

Henry Purcell compose en 1692 avec son ode à sainte Cécile Hail! Bright Cecilia.

En 1739, Handel saisit l'occasion d'un hommage à sa sainte patronne pour livrer son art poétique : un subtile oscillation entre l'exaltation et la béatitude : « Ode for St Cecilia's day »

1766. Haydn a 34 ans. Il s’agit de l’une des plus importantes dates de sa vie : il est nommé Maître de Chapelle du prince Esterhazy au service duquel il demeurera durant toute sa carrière. A peine entré en fonction, sa première décision est de composer la Missa Sanctae Caeciliae, la plus vaste et décoiffante de toutes ses messes, où il veut prouver tout ce dont son génie est capable.

Le compositeur hongrois Franz Liszt a composé une œuvre chorale intitulée La légende de sainte Cécile en 1874.

Licinio Refice a composé en 1934 un oratorio scénique intitulé Cecilia.

Benjamin Britten, né le jour de la sainte Cécile (22 novembre 1913), a composé en 1942 Hymn to St. Cecilia sur un poème de W. H. Auden, que ce dernier lui avait dédié.

Plus récemment, l'Estonien Arvo Pärt a composé Cecilia, vergine romana en 2000, commande de l'Académie nationale de Sainte-Cécile de Rome.

Article publié par Sandrine' Declercq (paroisse de St Amand • Publié le Dimanche 22 novembre 2020 • 2146 visites

keyboard_arrow_up